Préparer son voyage au nord du Chili

Préparer son voyage au nord du Chili

Partir en voyage, c’est toute une organisation. Que ce soit pour les formalités avant le départ, la valise, ou encore l’itinéraire, il est important d’être bien renseigné afin d’éviter les mauvaises surprises. Mireille de Surinmenso Voyages nous fait part des ses meilleures astuces pour préparer son voyage au nord du Chili

Les informations importantes pour préparer son voyage au  nord du Chili

Bien préparer son voyage au nord du Chili, c'est aussi connaître la faune locale.

La meilleure saison pour partir

De avril à novembre, c’est la saison sèche qui est aussi plus froide. Entre décembre et mars il peut pleuvoir et même neiger en altitude et certaines pistes peuvent être coupées.

Climat

Le climat est froid et sec dans le désert d’Atacama, avec une forte amplitude thermique entre la nuit et le jour. Il fait froid la nuit (gel nocturne -5º à -10º en altitude), chaud la journée (20-25º), et l’ atmosphère est très sèche. L’altitude joue un rôle important dans les variations de température. Le désert d’Atacama comme l’extrême Nord du Chili sont des régions très arides, avec peu de végétation. Dans tous les cas, les rayons UV (moins filtrés en altitude) sont agressifs.

Les voyages à l’intérieur du Chili

Ce sont souvent de longs trajets, principalement sur bonne route asphaltée, également sur piste. Vous serez dans des régions isolées, des paysages désertiques, de montagne, avec peu d’infrastructures. L’altitude est un facteur à considérer !! Vous séjournerez à des altitudes de 2400m – 3400m – 3800m. Certains sites sont à 4500m (lac Chungará dans le parc national Lauca) et 4300m ( geysers du Tatio). Dans ces régions, vous serez accompagnés par un chauffeur-guide hispanophone si vous parlez espagnol ou par un chauffeur et un guide francophone. Vous voyagerez depuis la côte de l’oceán Pacifique jusqu’à la cordillère des Andes et les hauts plateaux : partout les paysages sont grandioses, immenses.

Formalités d’entrées au Chili

Pas besoin de visa pour entrer sur le territoire chilien. Un passeport valable 6 mois après la date de retour est suffisant. En revanche, il est formellement interdit d’entrer au Chili (contrôles stricts de tous les bagages à votre arrivée à l’aéroport) avec des produits frais ou non transformés d’origine végétale ou animale : pas de fruits frais, fruits secs, fromages, charcuterie, miel, bois ou cuir non traité (non peint ou vernis), graines, plantes, épices, etc… Pas de souci en revanche pour les barres de céréales, les pâtes de fruits, les biscuits secs ou le chocolat.

Santé

Le Chili n’étant pas en zone tropicale, il  n’y a pas de problème particulier au niveau hygiène et maladies, vous n’aurez donc pas besoin de vaccin spécifique pour entrer sur le territoire. La seule difficulté peut être l’altitude prévoyez donc des granules de coca en homéopathie et de l’aspirine). Il est déconseillé de boire l’eau du robinet, il y a de l’eau minérale en vente dans les villages. Vous pourrez remplir au jour le jour votre bouteille d’eau pendant les trajets en région isolée. Les chauffeurs et guides ont des réserves d’eau minérale dans leur véhicule et vous fourniront au fur et à mesure.

À ne pas oublier dans sa valise

Pour vos bagages, préparez un gros sac de voyage ou une valise, et un sac à dos type 30L pour la journée, en ville, en randonnée et en excursion.

A emporter dans vos bagages

Bonnes chaussures fermées (sols fangeux et glissants ou chauds)

Couteau

Lampe frontale

Lingettes et foulard pour la poussière sur les pistes

Sur-sacs de protection (poussière) pour vos bagages

Maillot de bain pour les nombreuses sources et piscines
d’eaux thermales sur votre parcours

Jumelles pour l’observation des oiseaux

Bonnes lunettes de soleil ( forte réverbération sur les salars)

A prévoir en altitude

Bonnet, gants, collants

Bonne polaire

Coupe-vent ou veste type Goretex

Pyjama chaud

Bonne crème hydratante, l’air est très sec

Une protection solaire de haut niveau  crèmes peau et lèvres (Indice 50)

Collyre

Chapeau

Les endroits  à ne pas manquer

  • Le parc national Lauca et le lac Chungará
  • Le salar de Surire et les petits villages de Enquelga et Isluga.
  • Les thermes de Puritama

Les endroits pour fuir les touristes

  • Le village de Guallatire, au pied du volcan actif Guallatire et ses fumerolles
  • L’oasis de Pica pour déguster les jus de fruits et confitures de goyave, fruits de la passion, mangue, et le pisco sour apéritif chilien aux citrons verts de Pica.
  • Faire une randonnée d’environ 4h, au départ du village de Putre, près des cerros Milagro ou Zuriplaza, un ensemble de montagnes colorées situées entre 4800m et 5100m. Avec un dénivelé positif de 450m, le terrain ne présente aucune difficulté. L’altitude est la seule difficulté mais on marche lentement ! L’idée est de profiter de ces paysages grandioses! De là, vous aurez une vue magnifique sur les volcans Tarapacá, Guallatire, Parinacota, Pomerape entre autres.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles du même auteur :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus personnalisés, et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus >

Restez informés de nos bons plans

Nouveaux contacts, circuits, offre promo