Festival de la soie et des épices en Ouzbékistan

Festival de la soie et des épices en Ouzbékistan

Bienvenue au festival de la soie et des épices à Boukhara ! Cette année ua mois de mai le tourbillon d’émotion, de couleurs et de musique alarmera le calme des quartiers endormis de la vieille partie de Boukhara la Sainte. La ville se prépare de nouveau à la réception du XVI ème festival « Soie et épices sur la Route de la soie» dont l’inauguration aura lieu le 26 mai. L’excuse parfaite pour partir en voyage en Ouzbékistan.

Le déroulement du festival de la soie en Ouzbékistan

Festival de la soie à Boukhara.

Des milliers d’étoffes de soie décoreront les quartiers du centre historique en traçant un lien invisible entre le passé et la réalité. Pour la participation au festival, des milliers de vendeurs d’épices venant des quatre coins du pays ainsi que de l’étranger se réuniront à Boukhara pour présenter leur production. Dans leurs ateliers, ces artisans de talent organiseront la classe de maître en démontrant toute l’originalité de l’artisanat ouzbek, notamment le tissage des tapis, la fabrication de la céramique, le métier de forgeron, la broderie en fil d’or, la miniature et bien d’autres. Dans le cadre du festival on fera également la présentation des jeux traditionnels : les combats de moutons et de coqs, ou encore les spectacles de funambules. « Palov sayli » (Le festival du pilave) réunira de meilleurs cuisiniers de différentes régions, ce qui donnera aux amateurs de la cuisine locale la possibilité de déguster des plats délicieux et de devenir des témoins de la compétition culinaire.

Khan atlas : les couleurs de l’arc en ciel pendant le festival de la soie

Musiciens lors du festival de la soie à Boukhara.

Si vous demandez aux ouzbèks ce qu’est le khan-atlas , ils vous diront que c’est l’un des symboles associés au pays, et auront tout à fait raison. Beaucoup de gens aiment la soie pour sa texture agréable et son aptitude de souligner la ligne du corps. Les tissus de soie peuvent être de différents types, à commencer par un impondérable mousseline de soie et finir par le satin lourd. Selon la légende, un jour le souverain de Marghilan qui avait déjà quatre épouses a décidé de se marier pour la cinquième fois. Il est tombé amoureux de la fille d’un artiste-tisserand. Quelle était la déception du père qui a su de l’intention de ce roi! Il est venu dans le palais pour le persuader de changer son avis. Le souverain a répondu qu’il le ferait au cas où le lendemain matin si l’artiste lui apportait quelque chose d’encore plus beau que sa fille. Le père, désespéré passa toute la soirée en refléchissant sur la création d’une oeuvre déart. Épuisé il s’assoit sur la rive du torrent. Ainsi dans son courant rapide, le maître a remarqué les reflets des nuages de toutes les couleurs de l`arc en ciel. Au retour à la maison il a décidé de transmettre tout ce qu’il a vu sur le tissus, l’ayant fait « léger comme le nuage, et frais comme l’air de montagne ». On a apporté ce tissus au khan qui a été surpris de sa beauté et a laissé tomber l’intention de se marier. Ainsi le tissu a reçu le nom « khan-atlas » : le tissus du souverain.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles du même auteur :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus personnalisés, et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus >

Restez informés de nos bons plans

Nouveaux contacts, circuits, offre promo