Plongez-vous dans la nuit polaire du Nord canadien

Plongez-vous dans la nuit polaire du Nord canadien

Découvrez les incontournables des nuits polaires dans le nord du Canada avec l

Certaines communautés canadiennes vivent sans lumière !

Peu de gens parmi nous choisiraient de vivre au nord du cercle polaire, où passer des journées entières plongé dans l’obscurité fait parti du quotidien, du moins pour une partie de l’hiver. Mais y faire un voyage ? C’est tout autre chose, toute une aventure ! 

Découvrez Les communautés nord canadiennes situées au nord du cercle arctique qui s’étendent d’Old Crow, au Yukon, à Qikiqtarjuaq sur l’île de Baffin, au Nunavut. Dans certaines d’entre elles, la lumière du jour ne disparaît que pour une semaine ou deux en décembre. Dans d’autres, comme c’est le cas à Grise Fiord, la communauté la plus au nord de l’Amérique du Nord, cette lumière disparaît pour une période beaucoup plus longue. Cet hiver, à Grise Fiord, du 1er novembre au 9 février, le soleil ne se pointera pas au-dessus de l’horizon, et lorsqu’on le verra le 10 février, ce ne sera que pour 39 minutes et 54 secondes.

Mais fait-il vraiment sombre, à midi, au cœur de l’hiver à Grise Fiord? « Il fait très noir. La seule lumière [naturelle] que l’on voit, c’est la pleine lune, si elle est là », explique Meeka Kiguktak, la mairesse de ce hameau où vivent à peine 150 personnes.

Vivre une nuit polaire, une expérience incroyable !

Un séjour à Grise Fiord donnerait certainement au voyageur de quoi épater les gens à son retour, mais s’y rendre à partir d’Edmonton, d’Ottawa ou de Montréal peut prendre un ou deux jours, avec quelques escales en cours de route et peut-être une nuit à Resolute Bay. Si vous n’avez pas assez de temps pour ça, envisagez d’aller à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, pour y vivre cette nuit polaire. En partant d’Edmonton, on peut se rendre à Inuvik en à peine plus de cinq heures.

Comme Inuvik se situe relativement près du cercle arctique, on y perd la lumière du jour durant environ un mois l’hiver (entre le 6 décembre et le 6 janvier cette année). Le jour y prend l’aspect que l’on associe à l’aube ou au crépuscule dans le sud du Canada. « Il y a habituellement une magnifique luminosité aux tons rosés, orangés ou rougeâtres qui persiste pendant des heures », remarque Jackie Challis, gestionnaire du développement économique et du tourisme de la ville d’Inuvik.

Mme Challis recommande de s’y rendre au début janvier quand le soleil revient et que toute la communauté fait la fête, lors du festival célébrant le lever du soleil. « Non seulement on y voit le soleil pour la première fois de l’hiver, explique-t-elle, mais la chaleur des gens et l’esprit du lieu se révèlent petit à petit au cours des trois jours d’activités. »

Participez au concours de sculpture sur glace, assistez au défilé de motoneiges, et appréciez la danse du tambour, la musique des violoneux et les feux d’artifice. Dites au revoir à l’obscurité et accueillez avec joie le retour de la lumière.

Article rédigé par : CanadaXperience

Contactez François de CanadaXperience !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles du même auteur :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus personnalisés, et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus >

Restez informés de nos bons plans

Nouveaux contacts, circuits, offre promo