Festival d’automne de Takayama au Japon

Le festival de Takayama est l’un des plus beaux festivals du Japon. Il fait partie d’un festival saisonnier comme celui du printemps, Sanno Matsuri au sanctuaire de Hie.  Ce festival d’automne, appelé Hachiman Matsuri se déroule au sanctuaire de Sakurayama Hachiman. Il a lieu les 9 et 10 octobre et prépare les habitants de la ville à l’arrivée de l’hiver.

Le festival de Takayama au Japon : un festival unique

Pendant ce festival, vous découvrirez différentes activités, la principale étant le défilé des onze chars yatai, classés Biens immatériels de la culture populaire japonaise* . Ces splendides chars sont réalisés par les Hida no Takumi, des maîtres artisans. Ils sont aussi appelés « Yomeimon mobiles », rappelant la porte Yomeimon du sanctuaire Tosho à Nikko.

Les spectateurs, venus en foule parfois de très loin, sont fascinés par le défilé du festival qui ressemble à un ancien rouleau de peinture sur soie prenant vie sous leurs yeux. De plus, les mouvements des marionnettes présentées en haut des chars et animés grâce à des fils ou des tiges sont tout particulièrement intéressants. A la nuit tombée, les yatai sont rangés en ligne ornés de lanternes chochin, qui les rendent plus étincelants que jamais.

Un festival japonais saisonnier

Ce festival célèbre la transition shintoiste entre la période estivale et l’automne, moment aussi attendu que la floraison des cerisiers. Les couleurs chatoyantes donnent au paysage un spectacle visuel incroyable.

Le sanctuaire principal de Sakurayama Hachiman, 178, Sakura-machi, Takayama se situe dans la préfecture de Gifu, à environ 3 heures de Tokyo en train.

Participez au festival d'automne de Takayama

Les rues se remplissent de bruits, de foule, de fête. Les magasins sont bondés, les restaurants sont pris d’assaut ainsi que les échoppes et les hangars de yatai visités par quelques personnes chanceuses d’être tombés dessus.

* Sont classés Biens immatériels de la culture populaire japonaise les us et coutumes concernant la nourriture, l’habillement, le logement, les métiers, la foi religieuse, les événements annuels, les spectacles folkloriques, etc. Ces biens sont passés de génération en génération et ont été estimés par l’Etat comme ayant une valeur particulièrement importante pour comprendre l’évolution de la vie quotidienne des Japonais.

En savoir plus sur le Japon
grâce à Pierre-Juan de Rakutabi Guide