images/panos/desktop/turquie

Turquie antique : Aux sources de nos civilisations

Voyages privatifs
à partir de
1244
16 jours

Ce périple à travers l’Anatolie centrale et occidentale met en évidence l’étonnante continuité culturelle et religieuse de cette région depuis le néolithique jusqu’à la période gréco-romaine. Celle-ci sera illustrée par la visite des musées d’Ankara, des sites hittites, pamphyliens, lyciens, cariens, pisidiens… Les célèbres sites d’Ephèse, Milet, Pergame retiendront toute notre attention et, comme tant d’autres cités de l’Anatolie occidentale, révèleront leur enracinement anatolien associé à un hellénisme triomphant.

voyage Turquie 1voyage Turquie 2voyage Turquie 3voyage Turquie 4

Détail du voyage

J1 : Ankara Arrivée à Ankara, accueil et transfert à l’hôtel. Dîner et nuit à Ankara.
J2 : Ankara - Bogazköy Mustafa Kemal Atatürk érigea Ankara au rang de capitale pour ancrer la nouvelle Turquie au cœur de l’Anatolie. Le Musée des Civilisations Anatoliennes illustre parfaitement la richesse des civilisations qui se sont succédé sur le sol anatolien. En particulier, nous nous attarderons sur la période hittite, avec de très beaux objets provenant de Bogazköy. De là nous nous rendrons au mausolée d’Atatürk, dont le mélange d’architectures symbolise harmonieusement l’histoire de l’Anatolie à travers ses styles hittite, romain et seldjoukide. Déjeuner en cours de visite. Nous nous rendrons à Bogazköy découvrir, in situ, l’antique Hattusa, la capitale de l’Empire Hittite. Cette civilisation guerrière et mal connue, datant du XVIIe au XIIIe siècle avant J.-C., étendit son pouvoir jusqu’à l’Euphrate et la Syrie. Au cœur des paysages sauvages du plateau anatolien, il reste les imposants vestiges des murailles et châteaux de la ville, des temples… Dîner et nuit à Bogazköy.
J3 : Yazilkaya, musée de Bogazköy- Cappadoce Le matin nous commencerons la visite de l’ancienne capitale de l’empire hittite par une excursion au sanctuaire de Yazilkaya, où nous verrons d’étonnants bas-reliefs funéraires représentant les divinités hittites. Déjeuner en cours de visite. Visite du musée de Bogazköy situé non loin de l’entrée du village moderne où sont présentés une série de pièces archéologiques trouvées sur le site. Proche du musée, nous verrons la citadelle, aux deux enceintes, provenant de la période byzantine. Départ pour la Cappadoce. Arrivée et installation à l’hôtel.
J4 : Cappadoce - Musée en Plein air de Göreme Nous commencerons notre découverte de la Cappadoce par la citadelle d’Üçhisar, creusée dans un piton rocheux probablement par les Byzantins.On y a l’une des plus belles vues qui soient sur l’ensemble de la Cappadoce.· Nous descendrons à pied la " vallée des pigeonniers ", un long verger planté de cerisiers, de mûriers et d’abricotiers, enserré dans des falaises de tuf rose.Nous verrons la " Durmus Kilisesi ", une église rupestre considérée comme parmi les plus anciennes de Cappadoce, probablement du Ve ou VIe siècle.L’après-midi sera consacré au fameux " Musée en Plein air de Göreme ".De cet ensemble monastique, très prospère au XIe siècle, il reste de nombreuses églises rupestres : " l’église à la pomme ", " l’église au serpent ", " l’église à la sandale ", " l’église sombre " récemment restaurée, décorées de fresques naïves ou savantes d’une fraîcheur et d’une qualité rare." L’église à la boucle " (milieu du Xe siècle) est sans doute la plus remarquable des églises de Göreme tant par l’ampleur du programme iconographique que par la qualité de l’exécution. " la vallée des moines " et ses étranges cheminées de fées nous gagnerons Zelve. Là, également, le temps semble s’être arrêté.Centre monastique du Ve au début du Xe siècle, il fut occupé par les villageois des environs jusque dans les années 50. · Les vallons de Kizilçukur et Güllüdere sont certainement les plus beaux de Cappadoce, au milieu des vignes et des peupliers, drapés de tuf rouge. Au détour de la promenade, le marcheur découvre des églises cachées : " l’église du stylite icétas ", " l’église à la Croix " " l’église Saint-Jean de Gülllüdere " et " l’église de Sainte-Anne et Saint-Joachim ", dont les peintures éclatantes constituent le meilleur exemple d’un art oriental du haut Moyen Age. · On se rendra ensuite à çavusin. Dans la falaise qui domine l’ancien village a été creusée la vaste basilique Saint-Jean-Baptiste. Cavusin abrite également l’église du Grand Pigeonnier, dont la riche iconographie exalte les victoires de l’empereur Nicéphore Phocas. Dîner et nuit à l’hôtel.
J5 : Cappadoce - L’ancien monastère d’Eski Gümüs -Konya Ce matin nous traverserons le plateau anatolien pour rejoindre Konya. Nous arreterons à Niğde pour visiter le monastere d’Eskigümüş. L’ancien monastère d’Eski Gümüs est un vaste ensemble rupestre dont l’église, aux proportions impressionnantes, accessible par un étroit corridor, est décorée de peintures raffinées, restaurées au début des années soixante. A Nigde, on retrouve l’ambiance de l’Anatolie centrale, terre d’élection des Turcs seljoukides.Leurs souverains, grands bâtisseurs, y ont laissé la surprenante mosquée Alaadin au portail décoré de représentations humaines, fait rarissime en terre d’Islam, et de nombreux " türbe ", mausolées dont la forme rappelle celle des tentes des Turcs nomades. Anciennement Iconium, Konya fut, au Moyen Âge, la capitale du sultanat seldjoukide de Roum. Elle nous permettra la découverte de splendides pièces d’architecture des sultans seldjoukides comme la mosquée d’Aladin et le porche de la médersa Ince Minaret (école coranique traditionnellement dotée d’une cour intérieure carrée). Déjeuner. Dans un ancien couvent derviche, nous verrons également le Musée de Mevlana, le fondateur au XIIIe siècle de l’ordre des derviches tourneurs et nous finirons par une visite générale de la ville. Dîner et nuit à Konya.
J6 : Konya - Eflatun Pinar - Aspendos - Antalya Près du Lac de Beyshehir, nous nous rendrons à Eflatun Pinar, un énigmatique sanctuaire d’époque hittite encore orné d’intéressants bas-reliefs.Puis, nous traverserons les monts du Taurus pour atteindre la côte.Déjeuner en cours de route Aspendos est un ancien port rendu célèbre par son merveilleux théâtre, l’un des édifices les mieux conservés de l’Antiquité classique d’Asie Mineure. Il fut construit au IIe siècle avant J.-C. par l’architecte Zénon, et peut encore accueillir 25 000 spectateurs. Dîner et nuit à Antalya.
J7 : Antalya - Pergé - Termessos Nous commencerons la journée par la visite du très beau musée archéologique d’Antalya qui contient de riches collections provenant des sites de la région; statues grecques et romaines, sarcophages, mosaïques et icônes byzantines. Pergé est l’une des villes les plus représentatives de l’ancienne Pamphylie. La ville fut prospère du IIIe au IIe siècle avant J-C. et se couvrit de monuments à l’époque romaine. De son passé, Pergé conserve, un théâtre, un stade, ainsi qu’une voie à portique, remarquablement conservés. Déjeuner. Dans l’après-midi, pour ceux qui le souhaitent, excursion à Termessos. Ce site extraordinaire résiste à la description ; les vestiges de la ville mystérieuse émergent d’un chaos végétal, le long d’un chemin à flanc de montagne ; murailles, temples, aqueduc, gymnase, sarcophages sculptés jusqu’au théâtre qui s’ouvre sur un paysage de ravins et sur le cirque des montagnes. Dîner et nuit à Antalya.
J8 : Antalya - Phasélis - Myra - Kekova - Kas A Phasélis, la côte lycienne se présente sous son jour le plus attrayant. Là, les vestiges antiques (théâtre, agora, thermes) se mêlent aux pinèdes et aux lauriers roses, au bord de criques où s’ouvraient les anciens ports de la ville. Saint Nicolas fût évêque de l’ancienne Myra. Son tombeau devint un lieu de pèlerinage très fréquenté. Une vaste église, dédiée au saint, maintes fois remaniée jusqu’au XIe siècle, en atteste. A côté d’un théâtre grandiose, la nécropole de Myra est sans doute la plus belle de Lycie. Les tombeaux rupestres, si caractéristiques de la culture lycienne, creusés dans une falaise, reproduisent fidèlement les maisons en bois de l’époque et sont quelquefois ornés de bas reliefs. Déjeuner. Dans l’après midi, nous gagnerons le petit port d’Üçagiz pour partir en bateau à la découverte de l’île de Kekova et de la baie qui l’entoure. Dans les eaux transparentes de la Méditerranée, on devine les vestiges d’un port englouti. La découverte de la civilisation lycienne se conjugue idéalement avec la détente, la baignade et les haltes dans les petits ports de pêche au charme paisible et préservé. Dîner et nuit à Kas.
J9 : Kas - Xanthos - Letoon - Tlos - Fethiye Xanthos fut la cité la plus importante de l’ancienne Confédération Lycienne. De son passé, glorieux et tourmenté il reste surtout d’étranges monuments funéraires comme le Pilier des Harpies (Ve siècle avant J.-C.), un monolithe de 5 mètres de haut surmonté d’une chambre sépulcrale décorée de bas reliefs et le « sarcophage sur pilier » (IVe siècle avant J.-C.), probablement deux tombeaux royaux. On y voit également le « pilier inscrit » sur lequel est gravée la plus longue inscription en caractères lyciens. Déjeuner en cours de visite Nous nous rendrons ensuite au Letoon, centre religieux de la Lycie dont le temple principal était dédié à Léto, mère d’Apollon et d’Artémis, sans doute assimilée à la déesse-mère anatolienne. Il subsiste au Letoon plusieurs temples et un nymphée envahis par les eaux. L’acropole de Tlos, ancienne cité lycienne, aujourd’hui occupée par une citadelle datant du XIVe siècle, domine un magnifique paysage. Ses flancs sont percés de tombeaux ornés de bas-reliefs. Dîner et nuit à Fethiye.
J10 : Didyme - Milet - Priène  Didyme fut une cité bâtie autour d’un oracle aussi fameux que celui de Delphes. La voie sacrée mène au temple, sanctuaire oraculaire, aux dimensions gigantesques dont l’état de conservation permet d’imaginer les cérémonies mystérieuses qui s’y déroulaient. De là, nous rejoindrons Milet, célèbre pour son plan orthogonal qui servit d’exemple pour les mondes grec et romain. Son théâtre, construit au IVe siècle avant J.-C., agrandi à l’époque hellénistique et rénové à l’époque romaine, est sans doute le monument le plus remarquable de l’ancienne cité. Déjeuner en cours de visite. Priène fut une cité de la confédération ionienne. La modestie de ses dimensions, ainsi que l’ampleur des fouilles entreprises depuis près d’un siècle, contribuent à rendre particulièrement évocatrice la visite de Priène. Nous découvrirons tous les monuments qui constituent la cité grecque : stade, gymnase, bouleutérion, agora, théâtre, temples dont ceux dédiés à Zeus et à Athéna, les plus anciens du Site. Dîner et nuit à Selçuk.
J11 : Ephèse, Pergame Ce matin nous rejoindrons Ephèse, le site gréco-romain le plus prestigieux de la côte égéenne. L’ampleur du site, la variété des vestiges conservés, les restaurations somptueuses (en particulier celles de la bibliothèque de Celcius et des maisons en terrasse où l’on peut voir de superbes fresques) permettent d’imaginer la richesse de cette métropole commerciale qui dominait de sa puissance tout l’Orient méditerranéen à l’époque hellénistique et romaine. Déjeuner en cours de visite. Pergame est le second site phare de l’ouest anatolien. Elle fut la capitale d’un puissant royaume hellénistique qui domina toute l’Asie Mineure au IIIe et IIe siècle avant J.-C. avant d’être cédée à Rome. Là, s’élaborèrent de nouvelles formes architecturales qui se répandirent dans tout le monde grec et jusqu’à Rome. Sur l’Acropole ont été bâtis les édifices les plus prestigieux de la ville : le temple d’Athéna, l’autel de Zeus, les palais royaux, le temple de Trajan et un vertigineux théâtre. Dîner et nuit à Pergame.
J12 : Pergame - Izmir – Vol pour Istanbul Transfert à l’aéroport d’Izmir (une heure de route). Vous dites adieu à votre guide et chauffeur parfaits . Mais vous avez maintenant à découvrir et apprécier Byzance, Constantinople, Istanbul. et c’est un autre monde ! Un autre guide culturel, habitant Istanbul (donc Stanbouliote) vous accueillera et vous fera profiter du meilleur de sa ville qu’il connaît comme personne. Histoire, culture, astuces pour éviter un bouchon, bons restaurants, soirées de musique hard, navigation sur le Bosphore, etc… Vous arrivez à l’aéroport d’Istanbul, votre guide vous accueille avec un chauffeur d’autobus privé pour vous amener à votre hôtel où vous passerez 4 nuits. Il vous amène à votre hôtel, un hébergement très agréable, de grand confort, situé au meilleur endroit pour visiter Istanbul : à dix minutes à pied de Ste Sophie et de la Mosquée Bleue ainsi que du palais de Topkapi, mais aussi de la Corne d’Or et des rives du Bosphore. Vous vous y installez pour 4 nuits. Et, comme c’est l’heure du déjeuner, à table et bon appétit ! Après le déjeuner, vous allez monter à la Tour de Galata, dans le quartier de Péra, de l’autre côte de la Corne d’Or. Cette tour, qui a remplacé un antique phare de bois, a été construite au 16ème siècle par des Génois. Un ascenseur vous monte au sommet. Du haut de la Tour de Galata , vous avez une vue circulaire sur la mégapole : la rivière qu’on appelle la Corne d’Or, qui se jette dans le Bosphore, ce détroit qui relie la Mer Noire et la Mer de Marmara. Celle-ci, par un autre détroit (les Dardanelles) rejoint la mer Egée qui est la partie Nord de la Méditerranée. Vous voyez le Palais de Topkapi, ancien palais des sultans, la rive asiatique et le pont qui relie l’Europe géographique à l‘Asie, le musée Ste-Sophie et ses 4 minarets, la Mosquée Bleue et ses 6 minarets, les centaines de mosquées de la ville, les îles aux princes sur la mer de Marmara,… Redescendus, avec votre guide vous allez grimper les ruelles menant à l’Avenue Istiklal, l’artère la plus vivante d’Istanbul, que vous allez longer jusque la Place Taksim . Les consulats, les grands magasins, les librairies, les églises chrétiennes (catholique, grecque, russe, arménienne, …) bordent cette vitrine de la Turquie moderne. A Taksim vous êtes au centre du monde turc. Vous prendrez le funiculaire pour descendre à la station Kabatas et, de là, rejoindre la station Gülhane et rentrer à votre hôtel vous rafraîchir et changer. Puis, guide en tête, vous irez dîner dans un restaurant. Nuit à l’hôtel à Istanbul. Vous ne rêvez pas, la réalité dépasse vos rêves les plus fous.
J13 : Istanbul Visite commentée du musée Ste Sophie : il fut Église chrétienne byzantine de l’an 550 à 1453, Mosquée de 1453 à 1924, date où Atatürk décida de ne plus en faire un lieu de culte mais un musée. Fresques et mosaïques, volume, dôme, ambiance : vous serez émerveillés ! Visite commentée de l’ancien Hippodrome de l’époque romaine, jusqu’aux obélisques venus d’Egypte durant l’empire ottoman. Visite de la Mosquée Bleue (de la couleur de ses faïences intérieures) : construite 11 siècles après Ste Sophie, elle a six minarets, ce qui a obligé le sultan à en ajouter un septième à la mosquée du Prophète à La Mecque ! Déjeuner. Visite de la « Petite Ste Sophie » (appelée aussi « Eglise St-Serge et St-Bacchus) : l’empereur Justinien reçut tellement de colonnes et de plaques de marbre des temples païens qu’il fit démonter dans son empire, qu’il en acheva Ste Sophie et, construisit la Petite Ste Sophie et la Citerne Engloutie (appelée aussi ‘’Basilique engloutie’’). Elle date de l’an 530. Visite de la mosquée Sokollu Mehmret Pacha Camii, proche de la ‘‘Petite Ste Sophie’’. La mosquée, elle, date de 1571, et c’est le jeune grec Sinan, capturé, islamisé, devenu janissaire et grand architecte du sultan, qui la dessina et la réalisa. Vous y verrez les plus beaux spécimens de la faïence de la ville d’Iznik (du 16ème siècle) et quatre fragments (scellés dans l’édifice) provenant de la Pierre Noire sacrée ( !) de la Kaaba de La Mecque. Retour à l’hôtel, douche, change, repos et on repart ! C’est pour un bon motif : le dîner dans un excellent restaurant. Visite du Marché Egyptien ou Marché aux Epices proche de ce restaurant de prestige. Nuit à l’hôtel à Istanbul.
J14 : Istanbul  Vous allez vous aérer le long du Bosphore et aller jusqu’à la Mer Noire . Embarquement sur un bateau . Le Bosphore est cette faille géologique (provoquée il y a 5000 ans lors d’un séisme et évoquée dans le récit du Déluge dans la Bible, écrite 2500 ans plus tard !) qui permet la liaison entre la Mer de Marmara et la Mer Noire. Le bateau passe d’une rive à l’autre le long des 35 Kms que fait le Bosphore. Vous admirerez les grands palais, les « «yalis » ou grandes maisons de l’époque ottomane, les rives fleuries, les châteaux que les Ottomans construisirent pour prendre Constantinople au 16ème siècle, les petits ports, et l’importante navigation des pétroliers venant de Russie, de Géorgie, et allant vers la Méditerranée. Déjeuner à bord. Escale au dernier port turc avant la Mer Noire et une petite boucle en Mer Noire avant le retour sur 35 Kms. Retour à l’hôtel. Ce soir, musique et chants turcs à Istiklal Avenue après le dîner dans ce quartier branché.Dîner inclus.
J15 : Istanbul  Visite du Palais de Topkapi, la résidence du Pouvoir ottoman, avant que les sultans ne le trouvent trop archaïque et ne le quittent pour loger (très peu de temps avant la fin de l’empire ottoman !) au Palais de Dolmabache sur la rive du Bosphore. Collections et richesses incroyables, faramineuses. Visite du harem. Depuis quelques années, il est interdit par les autorités, aux guides culturels de commenter la visite du harem (de peur que les touristes égrillards n’accusent les Turcs d’aujourd’hui d’être encore dépravés comme l’étaient les sultans des siècles passés. De plus, les femmes des harems étaient forcément toutes des étrangères et non des musulmanes (un musulman ne peut être retenu en esclavage par un autre musulman), donc supposées être des chrétiennes. Or, depuis le 15ème siècle, les sultans n’étaient donc plus de ‘’purs’’ Turcs puisque leurs mères étaient toutes des étrangères et eux-mêmes très rapidement des ‘’sangs mêlés’’ jusqu’à ne plus avoir du tout de sang turc dans les veines ! Tout cela étant très gênant à expliquer aux touristes étrangers, décision a été prise de préférer le tabou et l’interdiction aux guides culturels turcs d’accompagner les touristes dans la visite du harem. Il vous suffira d’en parler avant et après à votre guide ! Déjeuner dans le palais même, surplombant le Bosphore . Après le déjeuner, visite de la « Citerne engloutie », construite par Justinien en 550. Puis, visite du Grand Bazar pour y faire vos emplettes de cadeaux et souvenirs Retour à l’hôtel, puis restaurant exceptionnel : c’est la dernière soirée de ce périple de pachas ! Vue féérique sur Sultanahmet et dîner . Après la fête, nuit à l’hôtel.
J16 : Istanbul - Montréal Selon votre heure de départ (matin ou après-midi) il resterait une chance d’aller visiter l’église (un musée aujourd’hui) St-Sauveur in Chora, où les plus belles fresques et les plus belles mosaïques de l’ensemble de l’art chrétien sont en place, comme à leur création au 13ème siècle. Puis transfert à l’aéroport en bus privé. Adieux à votre guide d’Istanbul et enregistrement : c’est le retour. Vous reviendrez !