TOP 10 des expériences insolites à vivre au Pérou

Le Pérou, saturé de couleurs, de célébrations religieuses et de paysages grandioses, à la croisée de différentes cultures et civilisations, offre un paysage complexe et fascinant ! Partez découvrir le Pérou un terrain de jeu idéal pour vivre des expériences culinaires, sportives et culturelles uniques au monde.

1. Voyager à bord du deuxième plus haut train de monde !

La voie de train la plus haute du monde.

Une expérience magique à vivre absolument lors de son passage au Pérou : embarquer à bord du train mythique Lima-Huancayo pour une épopée au cœur des sublimes paysages de la Vallée du Mantaro et de la Cordillère des Andes. Deuxième ligne de chemin de fer la plus haute du monde après celle du Tibet, elle serpente les paysages andins à plus de 4000 mètres d’altitude, jusqu’à atteindre son point culminant à Ticlio, à 4818 mètres ! Au total, près de 70 tunnels creusés à même la roche et plus d’un millier de virages, parfois si tortueux que la locomotive se trouve contrainte de changer de sens… une lente mais incroyable traversée contemplative, sur près de 335 kilomètres et 12 heures de voyage. En chemin, paysages désertiques, lacs glaciaires et sommets enneigés se succèdent au rythme de petits villages de montagnes et troupeaux de vigognes sauvages … une quiétude que seul le passage du train vient troubler, deux fois par mois, entre les mois d’avril et novembre. Infirmières et réserves d’oxygène à votre disposition à bord !

Crédit photo: Antoine George

2. Dormir suspendu dans le vide

Dormir suspendu fait partie des expériences insolites à vivre au Pérou.

Envie de sensations fortes ? Que penseriez-vous de passer une nuit insolite à 120 mètres de hauteur accroché à une falaise, au cœur des Andes péruviennes ? C’est à proximité de la ville d’Ollantaytambo, non loin de Cusco, que l’on trouve les vertigineuses nacelles du Skylodge Adventure Suites, construites à même la falaise. Entièrement transparentes, composées de deux chambres, d’une salle à manger et d’une salle de bain écologique et accessibles uniquement par la montagne (échelle, randonnée ou tyrolienne), elles sont un moyen unique de s’imprégner de l’atmosphère de la célèbre Vallée Sacrée des Incas. Au petit matin, vous aurez la possibilité de regagner la terre au moyen d’une des nombreuses tyroliennes, installées aux pourtours de l’hébergement. La tête peut être encore perdue dans les étoiles

3. Expérimenter et combattre le mal de l’altitude

Avec la multitude de treks et de randonnées que comptent les tourmentées Andes péruviennes, le voyageur se trouve bien souvent en proie au célèbre « mal de l’altitude » (Soroche). L’oxygène manquant, le corps cherche à produire rapidement plus de globules rouges dans le sang, provoquant toutes sortes de symptômes (étourdissement, mal de tête, essoufflement …) ressentis plus ou moins intensément selon chaque personne. Véritable handicap lors des randonnées, il peut faire du moindre effort physique une véritable épreuve. Pour le combattre, une boisson typique des Andes est celle du maté, infusion de feuilles de coca, déclinable en médicaments, énergétique et très efficace contre les maux de tête et la faiblesse physique. A cela, ne pas oublier de manger léger, éviter l’alcool et boire beaucoup d’eau !

4. Assister à une série d’offrandes à la Pachamama, la Terre Mère

Le Pérou, malgré la colonisation espagnole et l’introduction progressive du christianisme sur ses terres, est encore profondément marquée par la culture andine et inca. Très attachées au respect de la nature et au contentement des Apus, esprits vénérés de la montagne, certaines communautés continuent de faire perdurer le rite ancestral de la cérémonie d’offrandes à la Pacha Mama (Terre Mère, déesse de fertilité et d’abondance) chaque année au mois d’août. La cérémonie, appelée « Challa » est orchestrée par un chaman capable d’entrer en connexion avec les Apus et de s’attirer leurs faveurs pour la nouvelle année agricole qui débute. Parmi les offrandes à la terre nourricière, on trouve principalement des feuilles de coca, de la chicha (boisson typique à base de maïs), des fruits et des graines de céréales ainsi que des fœtus de moutons ou de lamas. Ces offrandes, déposées à même le sol, sont ensuite brûlées et entourées, au rythme des prières et des danses des fidèles venus assistés à la cérémonie. Une expérience mystique très particulière à vivre, particulièrement représentative de la ferveur des croyances andines !

5. Assister à la reconstruction du pont suspendu Q’eswachaka

Assister à la réparation de ce pont fait partie des expériences à vivre au Pérou.

Autre tradition ancestrale conservée depuis l’époque de la civilisation inca, le rituel du pont Q’eswachaka, dans la gorge de la rivière Apurimac au sud des Andes: chaque année, le pont est déconstruit et re-construit par les communautés rurales. Preuve d’amour et de respect envers les anciennes traditions, il permet aux habitants de ré-affirmer leur identité culturelle et de renforcer chaque année le lien qui les unit. Pour ce faire, les communautés font perdurer des techniques artisanales transmises de père en fils, et remontant à l’époque de l’empire inca. Un splendide témoignage d’amour envers des croyances qui même éprouvées par la colonisation espagnole, n’ont pas perdu de leur force.

6. Goûter au « Cuy » (cochon d’Inde), spécialité péruvienne

Les cochons d'inde, une spécialité péruvienne.

« Elève des cochons d’Inde et mange à ta faim » (Dicton Inca)

Une autre spécialité typiquement péruvienne, est celle du cochon d’inde rôti (« Cuy » en espagnol), déjà domestiqué sous l’Empire Inca. Dans la cathédrale de Cusco, ancienne capitale de l’Empire Inca, une fresque très ancienne représentait déjà le Christ et ses apôtres consommant ce met d’exception. Aujourd’hui, près de 22 millions de cochons d’Inde sont consommés chaque année au Pérou, particulièrement les jours de fête dans les communautés andines. Une nouvelle espèce de 3 kgs (super-cuy), plus nourrissante, a même été présentée et répandue à l’échelle nationale, pouvant nourrir jusqu’à une famille de 4 personnes. Cuisinés de différentes façons, il peut être dégusté en ragoût, doré au four ou simplement frit à la poêle. Les rongeurs sont également utilisés par les guérisseurs selon certaines pratiques pour diagnostiquer les maladies, en passant l’animal sur le corps du malade pour en lisant la nature de l’infection dans ses entrailles… Une spécialité culinaire surprenante donc, pour toute personne désireuse de découvrir la culture andine.

7. Vivre en immersion complète au sein des communautés Q’ero

Péruvienne sur les hauteurs.

Les Q’ero, communautés andines longtemps préservées de la colonisation espagnole, sont ceux qui ont le plus préservé le mode de vie et la culture des communautés vivant sous l’Empire Inca. Leur territoire, perdu sur le flanc amazonien des Andes, s’étend sur plus de 3000m de dénivelé et est réparti en plusieurs étages écologiques. Techniques agraires, rituels, mode de vie semi-nomade, habitat, vêtements, les Q’ero ont une culture unique particulièrement proche de la vie dans les Andes à l’époque pré-colombienne. Une expérience culturelle forte dont on ressort changé. Pour tout projet de voyage en immersion au sein du territoire Q’ero, s’adresser à l’agence Transhumancias, dont le directeur a su tisser au fil de 20 années de recherche et plus de 40 explorations un lien étroit avec les différentes communautés.

Crédit photo: Antoine George

8. Balade dans la canopée de la forêt amazonienne

Pont dans la jungle amazonienne.

Une expérience unique est celle du « Canopy walk » proposé dans certains lodges d’Amazonie: tour érigée à plus de 20 mètres de hauteur ou pont suspendu de près de 95 mètres de long, ils sont un lieu d’observation exceptionnel de la canopée (étage supérieur de la forêt amazonienne, considéré comme un écosystème à part entière, particulièrement riche en biodiversité et en productivité biologique). Là où la cime des arbres absorbe plus de 80% des rayons solaires et 30% des pluies, la biodiversité y est particulièrement intense : un observatoire idéal pour les amoureux d’oiseaux et de vie sauvage.

9. Participer au pélerinage de Q’qollour Rity

Le pélerinage, l'une des expériences à vivre au Pérou.

Le pèlerinage de Qoyllur Rit’i, plus pure expression du mélange entre la religion catholique et les croyances pré-hispaniques, a lieu chaque année dans les Andes, au pied du sommet enneigé le plus élevé et vénéré de la région, l’Ausangate. Elle compte parmi les fêtes les plus importantes des 3000 qui rythment chaque année le Pérou. L’objectif : réaffirmer sa foi et s’attirer les faveurs divines, qu’elles soient issues du Dieu chrétien ou des Apus, esprits de la montagne. Des milliers de pèlerins se rassemblent et forment une longue procession dans un immense amphithéâtre naturel jusqu’au glacier de Colquepunku situé à 5200m d’altitude. Un véritable déluge de couleurs, de chants et de danses, rassemblant des dizaines de confréries aux costumes extravagants sur près de 72 heures. Un témoignage unique de la ferveur des croyances !

Crédit photo: Basile Minster

10. Assister à un coucher de soleil sur le Lac Titicaca, à 4000m d’altitude

Coucher de soleil sur le lac Titicaca.

C’est sur l’île d’Amantani, perdue au milieu des eaux bleutées du Lac Titicaca, que s’admirent les plus beaux couchers de soleil. Au sommet de l’île, dans le sanctuaire Pachamama (déesse de la terre) datant de la culture Tiahuanaco, vous pourrez profiter d’une vue panoramique sur tout le lac, les péninsules et les cordillères alentours. Un spectacle unique !

Crédit photo: Antoine George

Contactez Antoine de Transhumancias Voyages !