Sur les routes de l’Asie : avec les porteurs himalayens

Sur les routes de l’Asie : avec les porteurs himalayens

Sur les routes de l

À la rencontre des porteurs himalayens !

Quand on évoque le Népal, on pense surtout aux plus hautes montagnes du monde, et en général un peu moins aux personnes qui y habitent et y exercent un lourd labeur, indispensable à la vie quotidienne. Car le Népal, c’est aussi un groupe d’hommes et de femmes exceptionnels : les porteurs. Aller à leur rencontre devrait faire partie de votre voyage, au même titre que la découverte des montagnes sacrées de la chaîne de l’Himalaya.

Qu’ils soient porteurs de vallées ou d’altitude, ils sont les véritables héros de ce pays et forcent le respect, par leur puissance physique et mentale. Ce sont eux qui acheminent les biens de première nécessité dans les villages, et permettent les expéditions vers les plus hauts sommets.

Parmi eux, l’ethnie des Sherpas, qui représente environ 75% des porteurs, est d’une importance capitale. Nés dans les hautes vallées du Khumbu, dans la région de l’Everest, les Sherpas sont considérés comme les “dieux du portage”, puisqu’ils sont le vecteur logistique et social obligatoire pour tout portage en haute altitude, et notamment lors d’expéditions de grande envergure, comme celle de l’Everest par exemple. Leur rôle va même plus loin puisqu’ils assistent les guides pendant les expéditions, installent les cordes fixes sur les glaciers et mettent en place les camps de base et les camps supérieurs.

D’autres ethnies comme les Gurung et les Tamang comptent également de nombreux porteurs. Natifs de régions de plus basse altitude, ils acheminent avec force des charges impressionnantes, dépassant parfois les 100 kilos.

Mais les porteurs peuvent aussi avoir un destin tragique, comme ce fût le cas avec l’avalanche de l’Everest en avril 2014, puis celle de Thorong La Pass en octobre de la même année. De nombreuses vies ont été prises, et les faibles aides aux familles des victimes ont relancé les débats quand à l’importance qu’ils tiennent dans la société népalaise, et sur leurs conditions de travail pas toujours reluisantes.

Crédit Photo ©Philippe Montillier www.comptoirdimages.com

C’est de ces héros dont il est question dans le dernier épisode de “Sur les routes de l’Asie », avec mon invité Philippe Montillier, qui connaît très bien les porteurs népalais. Originaire de Haute Savoie en France, Philippe est né au milieu des montagnes ! Ecrivain, photographe et amoureux fou du Népal, il s’y rend depuis plus de 25 ans (souvent à deux reprises par an) pour continuer d’explorer davantage ces contrées montagneuses, gravir de nouveaux sommets (dont certains à plus de 7000 mètres), et revoir ceux qui sont devenus ses amis. Il a ainsi noué un vrai lien avec beaucoup de porteurs, et en a appris beaucoup sur leur mode de vie, leur histoire et leur culture. C’est ce qu’il retrace dans son livre hommage « Himalaya, avec les porteurs du Népal » paru aux éditions Olizane.

Dans cet épisode de 45 minutes, Philippe nous partage sa connaissance sur le sujet, et nous fait part de quelques-uns de ses lieux coup de coeur dans d’autres régions du pays.

À écouter ci-dessus, depuis le site web Sur les routes de l’Asie ou en vous abonnant au podcast via iTunes ou une application mobile.

Bonne écoute,

Romain Lazzarotto

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles du même auteur :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus personnalisés, et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus >

Restez informés de nos bons plans

Nouveaux contacts, circuits, offre promo