L’Afrique des Grands lacs : une région peu connue

L’Afrique des Grands lacs : une région peu connue

Découvrez l

La beauté naturelle des lacs centrafricains

Le lac Tanganyika, le plus profond d’Afrique est confine au centre de la branche occidentale du Rift. Les paysages d’une rare beauté du lac Kivu ont été modelés sur une période très longue par l’émergence de plusieurs volcans. Le lac Edouard se situe dans son entièreté dans un écosystème protégé. Alimente par les neiges du Ruwenzori, le lac Albert fait partie du système hydraulique complexe du Haut Nil. Finalement, issue du lac Victoria, le plus étendu du continent, la source méridionale alimente dans son intégralité le cours le plus long du Nil.

Lord de votre séjour en Centre-Afrique découvrez le Burundi qui quant à lui, bénéficie d’un climat équatorial tempéré par l’altitude de ses hauts plateaux, et relativement chaud sur les rives du lac Tanganyika. Pays fortement peuplé, il est majoritairement agricole et pastoral. La majorité de sa population est d’origine ethnique hutue, la population restante est tutsie et twa. Hutu et Tutsis s’établirent par vagues successives repoussant la minorité Twa (pygmées) qui a habité ces territoires depuis des temps immémoriaux.

Le Rwanda, petit pays enclavé, à l’histoire récente mouvementée, se remet à goûter à la paix et nous offre à nouveau ses vertes collines d’où fusent les rires joyeux des nombreux enfants.A l’est du pays les hauts plateaux pierreux et les plaines humides du Parc National de l’Akagera sont le refuge de la grande faune africaine, dans la végétation luxuriante de la Foret de Nyungwe vous partirez à la découverte de grands groupes de colobes, le lac Kivu avec ses rives découpées et ses centaines d’îles vous enchantera enfin, la rencontre avec les gorilles de montagne du parc des Volcans est un moment unique.

La République Démocratique du Congo : Le géant de l’Afrique Centrale s’étend de l’Océan atlantique aux Grands Lacs de l’est et correspond à la majeure partie du bassin du fleuve Congo, la véritable colonne vertébrale du pays. Le sud et le centre, domaine des savanes arborées, forment un haut plateau riche en minerais. L’est du pays borde le grand rift africain et est formé de montagnes, collines, grands lacs mais aussi volcans. Le nord et le centre du pays sont un des plus grands domaines de forêt équatoriale au monde. Une myriade de plus de 500 ethnies de groupes noirs africains différents forment la population du pays, grand comme quatre fois la France et parlent entre 250 et 300 différentes langues. Nos voyages se concentrent sur une partie de la region orientale du pays.

Rencontre unique avec les gorilles des plaines et des montagnes

NYIRAGONGO : Situé à l’est de la République Démocratique du Congo, à quelques 20 km au nord du lac Kivu, le Nyiragongo domine de ses 3470 m la ville de Goma. Il se trouve dans la branche occidentale du Rift et appartient à la chaîne volcanique des Virunga. Un stratovolcan avec deux volcans satellites : le Shaheru (2.800 m d’altitude et un cratère de 80 m de profondeur) et le Baruta ( 3.100 m d’altitude et un cratère de 300 m de profondeur) et de nombreux petits cônes de scories adventifs, le Nyiragongo présente à son sommet un cratère d’environ 1.200 m de diamètre.

Après une période assez longue de calme relatif (la précédente éruption date de 1977), l’activité a repris en 1994 et il est à nouveau entré en éruption le 17 Janvier 2002, éjectant un gros nuage de fumée et de cendres dans le ciel et déversant trois rivières de lave sur les cotés est et ouest de l’édifice volcanique, à près de 60 km/h . Une des coulées a détruit plusieurs villages voisins, deux ont traversé Goma, traçant un sillon d’environ 60 m de large pour finalement atteindre le lac Kivu. Le 16 juillet 2002, des fontaines de lave d’une centaine de mètres de hauteur sont apparues et un lac de lave s’est rapidement mis en place au fond du cratère.

Rencontre avec les gorilles des plaines orientales (g. g. graueri) dans le Parc National de Kahuzi-Biega, un site du patrimoine mondial. Institué en 1970, il protège une foret ombrophile d’altitude et une foret vierge de plaine qui sont autant d’habitats divers pour une faune variée : carnivores, insectivores, ongulés, oiseaux, reptiles. Environ 250 gorilles des plaines vivent dans ces immensités et avec l’aide d’un guide et de pisteurs nous approcherons un groupe d’une vingtaine d’individus dominés par un male au dos argenté.

Rencontre avec les gorilles des montagnes, une des deux sous-espèces du Gorille de l’Est (Gorilla beringei). Il mesure entre 1,40 et 2 mètres. Les mâles pèsent entre 140 et 300 kg et les femelles entre 70 et 110 kg. C’est un animal d’une taille impressionnante, mais il est cependant sociable et pacifique. Les gorilles de montagne vivent en familles polygames, et chaque famille est guidée par un mâle à dos argenté : c’est le mâle du groupe, qui est censé protéger toute la famille contre les dangers éventuels. Quand le dos argenté meurt, un autre gorille assez âgé pour supporter cette tâche le remplace ; sinon le groupe se dissout. Dans ce dernier cas, les femelles vont rejoindre d’autres groupes et d’autres mâles, qui tuent alors les petits de leur nouvelle femelle nés avant le transfert. Les gorilles des montagnes sont des herbivores, ils ont besoin d’une végétation dense pour se nourrir (jusqu’à 25 kg par jour et par individu).

L’Ouganda, situé sur l’Équateur, peuplé de plus de 37 millions d’habitants, est un pays de plateaux couverts de savanes et entrecoupés de lacs et marais de papyrus traversés par le grand fleuve africain, le Nil, majestueux et immuable, qui paresse mollement à sa sortie de l’immensité bleue du lac Victoria, avant de s’engouffrer dans des précipices pour former chutes et rapides parmi les plus spectaculaires au monde. L’Ouganda, c’est aussi le Ruwenzori, les fameux « Monts de la Lune » aux cimes enneigées, la branche occidentale du rift aux lacs étincelants, des forêts primaires quasi impénétrables, des collines cultivées avec soin par des paysans méticuleux, des étendues herbeuses où paissent les troupeaux des fiers pasteurs Banyankole, les plantations de thé qui déroulent leur vert tapis sur l’horizon.

L’Ouganda, c’est encore des parcs animaliers qui, disséminés sur l’ensemble du pays, regorgent d’une faune abondante et variée. L’Ouganda, c’est surtout une mosaïque de peuples et tribus, Acholi, Luo, Lango et Alur nilotiques, Baganda, Bahutu et Gisu d’origine bantoue, métis d’Arabes et de Waswahili, commerçants Indo-Pakistanais. Ce n’est pas pour rien que le pays impressionna déjà en son temps un homme de la trempe de W. Churchill pour qui il était la référence de l’empire, la « Perle de l’Afrique ».

Article rédigé par : Mapendano Voyages

Contactez Ange de Mapendano !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles du même auteur :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus personnalisés, et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus >

Restez informés de nos bons plans

Nouveaux contacts, circuits, offre promo