Randonnées sur les plateaux du Ngorongoro

De nombreuses randonnées accessibles à tous existent sur les hauts plateaux du Ngorongoro en Tanzanie. L’agence locale Soaring Flamingo propose d’en découvrir quelques unes. En dehors de l’ascension du Kilimandjaro ou du Mont Meru, qui demande plusieurs jours et requiert une excellente forme physique, et bien que les possibilités de trekking dans le périmètre des parcs nationaux soient assez limitées, il existe de nombreuses alternatives de randonnées courtes dans les zones protégées situées à proximité immédiate des parcs. Accessibles à tous, y compris aux enfants, ces excursions nous emmènent dans des endroits inaccessibles en voiture et peu touristiques. En particulier, la zone de conservation du Ngorongoro est un paradis pour le trekking. Les vastes paysages offrent des panoramas à couper le souffle, et les traverser à pied permet de ressentir de façon très intime la nature vierge et sauvage du nord tanzanien. Lors de ces randonnées, nous sommes escortés par des guides locaux expérimentés et/ou des rangers armés. Non seulement ces accompagnateurs connaissent le chemin, mais en plus ils donnent des informations complètes sur les plantes et les animaux, les écosystèmes, le pays, ses habitants et leurs coutumes… Voici trois suggestions de trekking dans cette zone.

Randonnées sur les hauts plateaux du Ngorongoro

faire des randonnées en Tanzanie

Dans un paysage spectaculaire, nous rencontrons l’Afrique authentique où les populations autochtones Massaï vivent de façon traditionnelle dans la nature préservée de la zone protégée du Ngorongoro. Au cours d’une randonnée dont nous déterminons nous-mêmes la durée, nous avons l’occasion de croiser à la fois les Massaï qui font paître leurs troupeaux et quelques animaux sauvages (zèbres, antilopes, autruches, etc.) qui se mêlent au bétail. Le terrain est relativement plat et par conséquent ne présente pas de difficulté majeure, mais il est situé à plus de 2000 mètres d’altitude, dans des paysages en cinémascope. Il est donc conseillé d’emporter de quoi se couvrir si l’on commence la randonnée tôt le matin (en particulier pendant les mois de juillet-août) et les citadins peuvent ressentir l’altitude et avoir un peu le souffle court…

Randonnées vers Empakaai, le cratère enchanteur

 

Au cœur de la zone protégée du Ngorongoro, le cratère Empakaai, avec ses pentes boisées et son lac alcalin, présente une biosphère plus luxuriante que les prairies fertiles environnantes des hauts plateaux. En chemin dans la forêt vers le fond du cratère, nous avons la possibilité de voir quelques animaux tels que singes ou oiseaux (les timides mais superbes touracos, par exemple). Des flamants roses sont souvent présents sur le lac, mais difficiles à approcher, de même que les élans ou des cobes à croissants qui se trouvent parfois au bord de l’eau. La beauté et le calme du lieu en font un endroit idéal pour pique-niquer, on peut donc prévoir d’arriver là-bas sur le temps du midi, de descendre au fond du cratère et de remonter tranquillement après le casse-croûte (environ 2 heures de randonnée aller-retour avec un dénivelé, hors temps passé au fond du cratère).

Randonnées vers le cratère Olmoti, la source cachée de l’eau du Ngorongoro

découvrir les randonnées à faire en Tanzanie

Afin de découvrir le cratère Olmoti, qui signifie « la marmite » en langue Massaï, il faut d’abord se rendre au point de départ du sentier dans le village de Nainokanoka. La balade commence dans une forêt luxuriante et donne l’occasion d’observer plantes (millepertuis par exemple), insectes et oiseaux (comme les magnifiques souimangas). Nous descendons ensuite à l’intérieur du cratère jusqu’à une petite cascade constituant l’une des sources de la rivière Munge, qui alimente en eau le cratère du Ngorongoro et son lac Magadi. Avec de la chance, on peut observer au fond du cratère certains mammifères comme le kob des roseaux, le buffle et l’élan. Sur le chemin du retour, nous embrassons un magnifique panorama, celui de la dépression d’Embulbul. Le cratère Olmoti peut faire l’objet d’un petit trekking de 2 à 3 heures aller-retour et, pour les plus pressés, peut s’organiser le même jour qu’un safari dans le cratère du Ngorongoro.

Outre le fait qu’elles permettent de casser le rythme parfois un peu monotone du safari en 4 x 4, ces randonnées faciles procurent des émotions incomparables dont il serait dommage de se passer lors d’un voyage en Tanzanie : croiser des animaux sauvages sans la barrière de la voiture, prendre le temps d’observer de petits animaux (insectes, oiseaux), découvrir la flore et apprendre les usages que les autochtones font de certaines plantes, et surtout se donner une chance de rencontrer, de manière authentique et spontanée, les populations qui vivent dans cette merveilleuse nature.

 

En savoir plus sur la Tanzanie
grâce à Soaring Flamingo