Le lac aux 1000 splendeurs perdu en Thaïlande

Le lac aux 1000 splendeurs perdu en Thaïlande

Loin des touristes et au cœur des campagnes du Sud, ce lac aux Lotus offre un sentiment de plénitude et de bienveillance apaisante. Les voyageurs en quête d’insolite, de traditionnel hors des sentiers battus et d’authentique ne peuvent passer à côté de cette merveille préservée !

Non loin des eaux turquoise de la mer d’Andaman et de ses îles secrètes, déconnectez-vous quelques jours de l’intensité d’une vie à 100 à l’heure. Envolez-vous pour une immersion totale entre lacs et mer dans les provinces du Sud du royaume. Ce petit coin de paradis éloigné de tout tourisme vous ouvre ses portes vers la Thaïlande authentique !

Les locaux de la région présentent deux spécialités principales, dont ils en ont fait leur métier : la pêche au carrelet et le krajood.

La pêche au carrelet, une question d’équilibre

Cette méthode ingénieuse œuvre en silence dans le plus grand des calmes. En effet grâce à un mouvement de balancier effectué par de lents déplacements le long de la pêcherie sur pilotis, le filet remonte jusqu’alors immergé refait surface tout en douceur, les poissons pris au piège en son creux. À l’aspect d’araignée géante, ces constructions de bambous et de filets font le charme de ce lac perdu au fin fond de la campagne thaïlandaise ! 

Une fois pêchés, les plus petits poissons sont étendus sur des bâches le long de la route où ils peuvent sécher au soleil avant d’être vendus secs aux marchés locaux. À tester, pour une immersion des plus authentiques !

Le krajood, une technique ancestrale à découvrir !

Le « krajood » est en fait un genre végétal composé de plusieurs espèces, « carex » en français, relativement semblable à de fins roseaux. Comme leurs cousins, ils poussent dans les marais et sont donc omniprésents dans le sud du Royaume du Sourire. A l’aide de faucilles, les paysans récoltent ces plantes tout au long de l’année. La première étape, une fois les krajood coupés, est de les trier. Cette sélection port le nom de « Soh » en thaïlandais et est indispensable à la conception d’artisanat de qualité ! Seules les tiges de 3 à 6 ans seront sauvegardées, à condition que la longueur soit suffisamment importante. Une fois triées, les plantes sont retaillées et leurs tailles égalisées afin de les préparer pour les étapes ultérieures. 

Ensuite, les bandes de krajood sont mélangées à de la boue qui les endurcira et évitera leur dessèchement et leur écarquillement lors de l’exposition au soleil. Pour sécher, les bandes sont étalées au soleil dès le lendemain de leur mélange avec la boue.

Une fois bien sec, le krajood doit être écrasé avant d’être utilisé par les artisans pour la conception de chapeaux, paniers, ou autre… Le plus souvent, vous pouvez observer les paysans debout sur leur cylindre en béton sur les tiges afin de les aplatir de façon à les rendre utilisables. Les femmes pourront ensuite tresser ces feuilles résistantes, colorées ou non, de manière artistique et singulière ! Chapeaux, sacs, tapis, portemonnaies, boites … ces tressages à la fois résistants et souples sont utilisés pour tout un pan de l’artisanat local, au plus grand plaisir des rares touristes s’y aventurant ! 

Cette pratique, propre au Sud de la Thaïlande, est transmise de génération en génération mais tend à se perdre dans les villages de la région, les jeunes préférant tenter leur chance dans les grands villes alentours ! 

Outre ces 2 grandes spécialités locales, la région et son lac offrent mille et des splendeurs cachées !

1001 Oiseaux …

Navigant à bord de votre pirogue motorisée, vous planez au milieu des cigognes et des hérons. Les aigles vous survolent, guettant les poissons sous le bois de votre embarcation. C’est une véritable symphonie de battements et de déploiements d’ailes qui embrume vos sens ! Ponctué de quelques chants de gibbons, cris de calaos ou murmures de cigales, c’est la Nature avec un grand N et dans son entière globalité qui vous fait ressentir la force et la douceur de ce paysage indomptable ! Avec ses plus de 450 espèces d’oiseaux aquatiques et migrateurs, ce lac ravira les plus passionnés des ornithologues !

1002 Buffles d’eau …

Loin de nous l’Europe et ses prairies clôturées. Ces bovidés d’origine asiatiques, appelés « kwai » en thaïlandais, se promènent ici en toute liberté ! Il est fréquent d’en croiser sur les berges du lac, nageant d’un îlot à l’autre et vous passant sous le nez, leurs grands yeux noirs vous dévisageant tels des visiteurs inattendus dans cette plaine préservée où la Nature domine ! Bien que largement domestiqués et en voie d’extinction à l’état sauvage, quelques individus intactes de l’Homme peuvent encore être aperçus dans ce décor aux allures de bout du monde !

1003 lotus …

Le lotus, fleur sacrée de la religion Bouddhiste, prend possession des eaux enchantées de ce paisible lac, lui conférant un aspect irréel digne d’un comte des milles et une nuits ! Symbole de pureté et de douceur émergeant des eaux boueuses, le Lotus représente la possibilité de tout un chacun de parvenir à l’état de « Bouddha », peu importe son passé ou son origine. Accompagné d’une puissante symbolique, le lotus est l’un des emblèmes les plus reconnus de cette façon de penser qu’est le Bouddhisme. 

De par son unicité duale, le Lotus, à la fois fleur et fruit, rappelle l’étroite relation entre la cause et l’effet de nos existences. S’élevant depuis eaux sombres et troubles, cette fleur d’une beauté incroyable s’élance vers le ciel, perçant la noirceur et bravant les obstacles. C’est grâce même à cette impureté qu’elle arrive à s’ouvrir si belle au Monde. Symbole d’élévation spirituelle, elle est le berger du Bouddhisme, guidant l’Homme vers la Lumière et l’Eveil. Les thaïlandais trouvent en cette fleur le chemin vers la réalisation de soi et la véritable nature des Êtres. 

La meilleure période pour voir les eaux de la région recouvertes de ces mini divinités végétales est d’avril à juillet. Bien que vous en trouviez tout au long de l’année, la saison des pluies étant particulièrement forte dans ces régions, vous risqueriez de les apercevoir lors de la montée des eaux, à moitié inondées.

 Favorisez vos chances de découverte d’un paysage somptueux en mettant le cap sur ce petit paradis perdu en fin de saison sèche !

Ce lac aux 1000 splendeurs cachent de nombreuses merveilles en son cœur. Les locaux vous y accueillent dans la chaleur humaine du partage et de la rencontre authentique, loin des sentiers battus par les touristes ; sa faune vous fait voyager à travers le temps, l’espace et vous fait perdre toute notion secondaire pour vous retrouver en symbiose avec vous-même ; quant à sa flore, c’est une véritable leçon de vie qu’elle offre à chacun d’entre nous s’aventurant dans cette Nature mère et intact… Ici, le Paradis est enfin à votre portée !

Besoin d’aide pour vos voyages ?

Les experts locaux vous proposent des voyages sur mesure