La noix de coco tient ses origines du Sri Lanka

La noix de coco tient ses origines du Sri Lanka

Le Sri Lanka, un excellent choix de destination. C’est parfait pour voyager en famille dans un pays exotique et magnifique ! Marjorie de l’agence sri lankaise Atypique Lanka vous invite aujourd’hui dans une histoire un peu particulière : c’est de la noix de coco ! Un fruit qui a beaucoup d’importance dans les traditions, la spiritualités et l’économie locale. 

L’origine de la coco

La noix de coco, fruit du palmier Cocos Nucifera, est originaire du Sri Lanka. Elle a été introduite aussi en Inde, en Indonésie, en Malaisie, Côte d’Ivoire, aux Fidji et aux Philippines. Elle est disponible tout au long de l’année. Les Sri Lankais ont coutume de dire qu’il y aurait autant d’usages de la noix de coco qu’il y a de jours dans une année. C’est certainement très proche de la réalité ! La noix de coco est en effet un fruit incroyable dont le jus, la pulpe ou les fibres servent en cuisine, en cosmétique et même pour l’habitat !

Le cocotier, l’arbre de vie au Sri Lanka

La noix de coco évoque instantanément l’exotisme, les paysages de rêve et une cuisine pleine de saveurs ! Fruit du cocotier, la noix de coco nous vient d’Asie du sud est et a été découverte par Marco Polo au 14ème siècle. Le cocotier s’est depuis répandu à d’autres pays tropicaux, grâce à ses fruits qui peuvent flotter tout en gardant leur pouvoir germinatif et qui prennent racine dans le sol sablonneux des plages.

Le palmier sri lankais donne des coco orangées !

Le cocotier n’est pas un arbre mais une plante de la famille des palmiers. Il peut atteindre 30m de haut ; quant à ses feuilles, elles peuvent mesurer jusqu’à 6m. Le cocotier se cultive essentiellement en Asie du Sud-Est, dans des cocoteraies. Sa culture représente une source importante de revenus pour les pays producteurs car la coco est exportée dans le monde entier. Rien de plus normal tant les utilisations du cocotier sont nombreuses !

En Sanscrit (une langue morte qui est seulement utilisée pour les prières ou l’étude de la religion, en Inde), la noix de coco est appelée «kalpa vriksha», ce qui signifie «l’arbre qui procure tout ce qui est nécessaire». En effet lorsque l’on prend le temps d’y réfléchir, combien de plantes, ou d’arbres nous fournissent un si grand nombre de denrées différentes ?

Le cocotier est en effet exceptionnel :

  • Son « bois » autrement dit sa tige est utilisée en construction.
  • Sa sève peut se boire fraîche ou sous forme de sirop ; fermentée elle devient du « vin de palme », une boisson traditionnelle dans les pays tropicaux.
  • En Inde, on concentre et on sèche la sève pour en faire du sucre, le jaggery.
  • La bourre de coco, c’est-à-dire les fibres qui entourent le fruit servent à fabriquer des cordes, des matelas, des brosses ou des paillassons.
  • Les fibres forment également un isolant sain et performant en termes acoustique et thermique mais aussi très écologique puisque les fibres de noix de coco sont naturelles et recyclables. La fibre isole murs, planchers et cloison. En outre c’est un matériau imputrescible, qui ne craint ni l’humidité, ni les champignons, ni les insectes.
  • Les palmes de cocotiers sont tressées et servent de matériau de construction pour les toits et les murs, notamment en Océanie.
  • Les sri lankais utilisent le nia, la tige centrale de la feuille pour en faire des balais et même des objets de décoration.
  • Enfin, son fruit a de multiples usages en cuisine et en cosmétique grâce à son eau et à sa pulpe.

Comment ouvrir une noix de coco ?

  1. Commencez par percer les yeux de la noix de coco sur le dessus afin d’en extraire le jus.
  2. Donnez des coups secs avec le plat d’un couteau sur toute le périmètre de la noix de coco
  3. La noix de coco se brise : il n’y a plus qu’à récupérer la chair

Comment ouvrir une noix de coco ?

La noix de coco apporte une très grande diversité de minéraux et d’oligo-éléments, à commencer par le potassium (380 mg/100 g), mais aussi le phosphore, magnésium, fer, cuivre, zinc… Elle permet donc de faire le plein de tous ces nutriments, essentiels au bon fonctionnement des cellules, qui manquent souvent à notre alimentation quotidienne. Elle renferme par contre peu de vitamine C, mais reste un bon fournisseur de vitamines B, importantes pour la bonne assimilation de l’énergie.

La noix de coco, un aliment phare de la cuisine sri lankaise !

Sous forme de lait, de crème ou d’huile, la noix de coco est très facile à incorporer dans tous les plats, sucrés comme salés. Elle apporte une saveur délicate. Également, son lait et sa crème remplacent très avantageusement les équivalents d’origine animale. Une aubaine pour les végétaliens et pour les intolérants au lactose.

La pulpe de coco

La pulpe ou la chair de la noix de coco est la partie blanche que l’on retrouve à l’intérieur du fruit. Elle est recouverte d’une petite pellicule marron. Elle est composée de 60 à 70 % de lipides. La pulpe de coco est riche en fibres et contient aussi des éléments nutritifs comme du potassium, du fer, du manganèse et du magnésium. Fraîche, elle se déguste telle quelle. Elle peut aussi être râpée pour entrer dans la composition de nombreux plats sucrés ou salés.

Crème et lait de coco

La crème de coco est obtenue à partir de la pulpe de coco séchée, râpée finement puis pressée. Ce qu’on appelle lait de coco correspond à la même chose, mélangée à de l’eau. Crème et lait de coco entrent dans la composition de nombreux plats.

La coco est une histoire de traditions au Sri Lanka

Riche en zinc, en fibres, en antioxydants et en fer, le lait de coco est parfait pour les plats exotiques. De plus, il donne une consistance agréable aux smoothies. La crème est plus riche, plus grasse et remplace facilement la crème liquide ou la crème fraîche, l’exotisme en plus.

L’eau de coco

L’eau de coco, très en vogue aujourd’hui est le jus du fruit frais et immature. Une noix de coco peut en contenir jusqu’à un demi litre. Le goût est très subtil et très rafraîchissant. Il est à déguster tel quel ou à mélanger avec d’autres jus ou pour réaliser des cocktails.

L’huile de noix de coco

Extraite de la pulpe, l’huile de coco a la particularité de se solidifier en dessous de 25°C. Son parfum est très doux. Attention à ne pas confondre huile de coco et huile de coprah : cette dernière est obtenue par pression de la noix de coco séchée au soleil et présente une forte odeur “rance”. L’huile de coco s’utilise très bien en cuisine car elle présente l’avantage d’être stable : elle se conserve longtemps et résiste à des températures élevées. Elle est très bonne froide, à étaler sur des tartines comme du beurre. En cosmétique, l’huile de coco est très douce pour la peau et pour les cheveux. Comme elle pénètre facilement sans laisser de film gras sur la peau, elle est très agréable à utiliser.

Vendeurs sri lankais de noix de coco !

Le sucre de coco

Le sucre de coco ou plutôt de fleur de coco est originaire d’Asie du Sud-Est. On l’obtient par évaporation du nectar des fleurs de cocotier après cuisson. C’est un des tops des sucres naturels : un index glycémique bas, une grande richesse en antioxydants et en sels minéraux, une saveur très agréable et une utilisation aisée. Sa saveur est proche de celle de la cassonade (mais contrairement à elle, il ne peut pas se flamber au chalumeau sur vos crèmes brûlées par exemple !).

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles du même auteur :
× On discute sur Whatsapp ?

Présentez votre projet de voyage

Aussi sur Whatsapp

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus personnalisés, et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus >

Restez informés de nos bons plans

Nouveaux contacts, circuits, offre promo