Le Kiwi n’est pas qu’un fruit

Le Kiwi n’est pas qu’un fruit

 Le Fruit 

C’est Mary Isabel Fraser, directrice de l’Université pour Filles de Wanganui, qui ramena pour la première fois en Nouvelle-Zélande des graines de kiwi en 1904,  après son séjour à Yichang en Chine. Le fruit commença à se faire connaître sous son nom chinois, « yang tao » puis prit peu à peu celui de « groseille chinoise ». 

En 1959, un nouveau nom fut proposé, celui de « kiwi ». Les Néo-Zélandais ont choisi de donner au fruit le nom de l’oiseau emblématique de leur pays en raison de leur étonnante ressemblance : un corps tout rond et un doux manteau brun clair. Le kiwi est ainsi devenu une variété de fruit aujourd’hui plus célèbre dans le monde que l’oiseau fétiche de la Nouvelle-Zélande.    

L’Oiseau

Symbole du pays, la Nouvelle-Zélande protège donc farouchement son timide kiwi. Et ce dernier a bien besoin de cette aide car il ne sait pas voler et n’a pas vraiment d’arme pour se défendre. Par ailleurs, il possède une caractéristique unique au monde : ses narines se trouvent au bout de son nez. De plus, les kiwis vivent en couple tout au long de leur vie qui peut durer jusqu’à 30 ans ! Il existe 5 espèces reconnues, toutes endémiques : le kiwi roa, le kiwi d’Owen, le kiwi de Mantell, le tokoeka et le kiwi d’Okarito ou riwi. Au total on estime aujourd’hui le nombre de kiwis à 75 000

Les prédateurs introduits dans le pays, tels que les hermines, les chats, les chiens ou encore les opossums, constituent leur principale menace. Le Department of Conservation(DOC, ministère chargé de la Sauvegarde de l’environnement) protège les nids en capturant ou empoisonnant les prédateurs, en élevant les oisillons en captivité avant de les relâcher dans la nature à l’âge adulte, et en travaillant en collaboration avec les propriétaires de terrains sur lesquels vivent certains kiwis.

L’Opération Nest Egg consiste à élever en captivité les œufs de kiwis et les poussins pendant l’été (la période de reproduction) jusqu’à ce qu’ils pèsent au moins 1,2kg. Ils ne regagnent leur habitat naturel que lorsqu’ils auront une bonne chance de survie. C’est un projet, de très grande envergure, qui tient à cœur aux Néo-Zélandais. Grâce à cette opération, les espèces les plus rares (notamment le kiwi d’Okarito), dont le nombre se réduisait jusqu’alors, ont vu leur population croître de 25% en 6 ans.

L’Habitant 

Enfin, les Néo-Zélandais se nomment eux-mêmes les Kiwis. Maoris, îliens du Pacifique et Pakeha (qui désigne les premiers immigrants occidentaux) continuent d’accueillir de nouveaux venus, arrivés de tous les horizons du monde et qui contribuent aujourd’hui à structurer l’âme de la nation et la personnalité multiculturelle et dynamique des Kiwis.

Trois lieux « kiwis » à ne pas manquer : 

Voici trois lieux “kiwis” à ne surtout pas manquer au cours d’un voyage en Nouvelle-Zélande :

  1. Kiwi 360, pour une visite des champs de kiwis à Te Puke, près de Rotorua.
  2. Zealandia, pour une découverte du centre de sauvegarde des kiwis à Wellington ainsi que les fameux kiwis d’Owen sur Kapiti Island, aux larges de la capitale.
  3. Queenstown, pour un concentré d’énergie et de culture kiwi à expérimenter en se laissant tenter par le Bungy Jump, en dégustant un burger de chez Ferg ou encore en partant sur les traces du Seigneur des Anneaux en 4×4.

Article rédigé par: Antipodes Travel

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles du même auteur :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus personnalisés, et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus >

Restez informés de nos bons plans

Nouveaux contacts, circuits, offre promo