Que faire face au virus Zika ?

Que faire face au virus Zika ?

Encore très présent dans de nombreux pays principalement d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, le virus Zika présente un véritable fléau que les organisations mondiales de la santé ont du mal à endiguer. Si vous vous rendez dans un pays concerné, voici ce qu’il faut savoir sur ce virus.

Parmi les pays les plus à risque, le Brésil, la Colombie (destination phare de 2017), le Salvador, la Martinique, le Honduras et la Guyane. Les pays limitrophes des pays en situation épidémique et/ou avec une présence de moustiques tigre (le principal vecteur) au sein de leur environnement sont déclarés en « zones d’alerte » pour les voyageurs. À l’arrivée, la liste est très longue et la France fait elle même partie des nouveaux entrants dans le tableau avec plusieurs cas importés en 2016. Plutôt que se cloitrer chez soi, autant apprendre sur ce virus et savoir quoi faire si vous êtes confronté à lui.

Comment s’attrape le virus Zika ?

Ce virus est transmis par piqûres de moustiques du genre Aedes aegypti et de moustiques tigres. Ces derniers sont également potentiels porteurs de la dengue et du chikungunya. Le virus ne se transmet pas directement entre humains. La première épidémie d’envergure remonte à 2007, dans les îles de Yap en MicronésieLa Polynésie française est ensuite touchée, entre novembre 2013 et février 2014. Environ 32 000 personnes sont infectées. Et en 2014 et 2015 c’est autour de la Nouvelle-Calédonie d’être touchée par une épidémie. La souche de ce virus circule désormais en Amérique, où il provoque depuis 2015 une épidémie « sans précédent », selon l’Institut Pasteur.

Quels sont les symptômes du virus Zika ?

  • Dans 70 à 80% des cas, la maladie passera inaperçue. Lorsque les symptômes d’expriment en revanche, ils font penser à une grippe : fièvre, courbature, maux de tête et sensation de fatigue. L’incubation varie de 3 à 12 jours.
  • Certains cas présente une conjonctivite, une douleur derrière les yeux ou encore des œdèmes aux mains et aux pieds. • La maladie est moins évolutive que la dengue ou le chikungunya, mais elle a des conséquences plus graves, comme le syndrome de Guillain-Barré, une affection neurologique grave (conséquence rare).
  • Le virus peut également entrainer des malformations fœtales provoquant une microcéphalie chez les nouveau-nés (périmètre crânien trop petit et retard mental). Ce dernier point place les femmes enceintes comme particulièrement à risque. Il leur est fortement recommandé de ne pas se rendre dans les pays concernés par Zika.

Comment réagir si l’on présente les symptômes du virus Zika ?

Le moustique tigre est plus actif la journée.

Il n’existe pas de vaccin contre la maladie Zika, ni de traitement. Le programme Horizon 2020 de l’Union Européenne étudie actuellement le virus Zika en Amérique Latine et aux Caraïbes. Le consortium comprend plus de 50 partenaires, répartis dans 18 pays. En France, on retrouve l’Inserm, l’Institut Pasteur, l’IRD, le CEA, le CNRS, Aix-Marseille université, l’Institut Louis Malardé, l’Anses, l’université de Lyon et l’université Rennes 2.
On ne peut donc que soigner les symptômes. Les meilleurs remèdes sont donc pour l’instant la prise d’antalgique (type paracétamol) et le repos.
En cas de signes apparents, il faut bien évidemment consulter un médecin sans tarder. Le plus important est finalement la prévention :

  • Couvrez vous au maximum
  • Évitez les couleurs sombres
  • Utilisez des produits répulsifs spécifiques au pays que vous visitez. Pour cela demandez simplement conseil à un pharmacien, qui saura vous proposez le produit adapté. Répulsif à mettre sur la peau, pour imprégner les vêtements et tissus, moustiquaires pré-imprégnées… De nombreuses options à utiliser sur place.

Comment reconnaître le moustique tigre ?

De petite taille (entre 5 et 8 millimètres), le moustique Aedes est facilement reconnaissable grâce à ses rayures noires et blanches sur l’abdomen, d’où son surnom de moustique tigre. À noter : Il faut bien penser à se couvrir et se protéger dès le début de la journée, cet insecte ayant particulièrement une activité diurne.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles du même auteur :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus personnalisés, et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus >

Restez informés de nos bons plans

Nouveaux contacts, circuits, offre promo