FAQ : Question sur l'Afrique du Sud

Les questions les plus fréquentes qu'on se pose pour bien préparer son voyage en Afrique du Sud ​

Merci de sélectionner une thématique ci dessous pour découvrir les questions fréquentes :

L'organisation d'un voyage en Afrique du Sud

L’ Afrique du Sud est un pays immense. Pour donner un ordre d’idée, l’ensemble de sa superficie représente 2,2 fois la France. Il faudrait au minimum 2 mois pour pouvoir visiter toutes les merveilles du pays (Swaziland et Lesotho compris). 

Tout dépendra de ce que vous voudriez réellement voir et au nombre de jours dont vous disposez, mais en général 10-12 jours est l’idéal pour découvrir une région en Afrique du Sud sans survoler les points d’intérêts. 

Bonne nouvelle, l’Afrique du Sud peut se visiter pratiquement toute l’année !

Pour plus d’informations, consulter notre rubrique sur quand partir en Afrique du sud.

L’Afrique du Sud est le pays idéal pour les enfants par la diversité des activités que le pays offre (safaris, plage, visites culturelles, balades…), idéal pour construire l’itinéraire parfait selon les âges. En plus, le pays est très bien développé.

Faire attention lorsque l’on réserve des guesthouses/hôtels/lodges qu’ils acceptent bien les enfants, en sachant que les lodges situés dans les réserves privées ne prennent pas toujours des enfants de moins de 6 ans. Aussi, vous serez certaines fois obligé de privatiser un véhicule pour partir en safari avec vos touts petits en réserves privées.

L’idéal pour les petits enfants est de partir dans la région du Cap & la Garden Route. Les temps de route sont beaucoup plus courts que dans les autres régions et il s’agit de l’une des seules régions en Afrique du Sud sans malaria. Pas de panique, si vous rêvez de faire des safaris, vous trouverez des réserves privées avec des écolodges de qualité tous le long du trajet, avec la plupart d’entre eux acceptant en plus les enfants à tout page !

N’hésitez pas à contacter nos agences locales en Afrique du Sud pour vivre vos envies de voyages avec vos enfants.

Dans la restauration en général, les pourboires sont vitaux pour les salaires des sud-africains. Comptez environ 10 à 15% du montant total de l’addition. Vous pouvez même le laisser en carte bancaire qui vous le propose souvent lorsque vous réalisez une transaction. Il peut arriver aussi que le pourboire soit déjà inclus dans votre note finale et calculée par l’établissement.  

La sécurité en Afrique du Sud

C’est LA grande question que les voyageurs se demandent avant de partir. Malheureusement, l’Afrique du Sud est souvent mis sous les feux des projecteurs pour meurtres, agressions, violence etc. Il est vrai que dû à son passé l’Afrique du Sud reste un pays violent, mais il faut savoir que la plupart des crimes sont commis au sein des townships, endroits que vous ne verrez que très peu voire pas du tout lors de votre périple. Les premières victimes de cette violence sont en majorité la population sud-africaine.

Aussi, l’insécurité dépendra beaucoup des régions visitées lors de votre voyage. Les régions très touristiques comme Le Cap ou le Kruger sont très peu touchées, tandis que Johannesburg et Durban restent des villes à forte insécurité.

Pour voyager en toute sérénité en Afrique du Sud, il suffit de respecter quelques règles de base :

    1. Ne vous déplacez jamais à pied la nuit. Privilégiez les Uber à Cape Town pour vous déplacer.
    2. Ne laisser rien traîner dans votre voiture
    3. Ne pas exhiber des objets de valeur
    4. Verrouillez les portes de votre voiture
    5. Ne prenez pas les routes qui longent ou qui traversent les townships, surtout la nuit.
    6. Ne visitez pas les townships ou régions sensibles seul.
    7. Ne prenez pas les trains locaux (surtout à Cape Town).
    8. A Cape Town, faites attention dans les rues festives de Long Street & Kloof Street ou de nombreux pickpockets guettent les touristes alcoolisés.
    9. Lorsque vous faites une randonnée, ne jamais partir seul, y compris à Table Mountain.
    10. Privilégiez les distributeurs à l’intérieur et n’acceptez jamais de donner votre carte bancaire à qui que ce soit qui vous dit vous aider.

Absent de la quasi-totalité circuits touristiques, les townships sont pourtant partis de la culture sud-africaine. Ces dernières années, elles sont devenues de véritables petites villes et certaines se sont même adaptées pour accueillir des touristes. Quelques tours opérateurs ont rajouté cette étape dans leurs circuits, il faut cependant bien se renseigner avant d’y participer. Privilégiez les circuits à vélo proche de la population locale, plutôt que les circuits en bus qui rend l’impression de visiter « un zoo » plutôt que de vivre une expérience enrichissante.

N’hésitez pas à contacter nos agences locales en Afrique du Sud pour votre voyage et avoir plus d’information

Comme précédemment dit dans “Comment se déplacer en Afrique du Sud », l’état des routes en Afrique du Sud est excellent. Il est possible de rencontrer quelques pistes mais dans tous les cas elles restent dans un bon état.

Si vous visitez le Swaziland, Parc Kruger, Lesotho ou la région du Kwazulu Natal, faites-en sorte de prendre un SUV pour un minimum de confort.

Petites spécificités : il y a souvent des rues à 4 stops, ce qui peut sembler tout de suite ridicule mais assez présent surtout dans les petites villes. Aussi, lorsque des voitures veulent vous dépasser, elles attendent que vous continuiez de rouler sur la bande d’arrêt d’urgence pour passer. Vous verrez, c’est très fréquent et on vous remercie après en allumant les warnings.

N’oubliez pas que la conduite se fait à gauche comme dans le modèle anglo-saxon.

Evitez absolument de rouler la nuit.

Verrouillez vos portes lorsque vous conduisez (surtout dans les grandes villes).

Soyez vigilant car les sud-africains n’hésitent pas à prendre la voiture même s’ils ont beaucoup bu. Aussi, il n’est pas rare de trouver des sud-africains qui marche le long des routes nationales.

Faites-en sorte d’avoir une roue de secours. Dans les parcs nationaux, cela peut s’avérer utile en cas de crevaison.

Les formalités pour voyager en Afrique du Sud

Pour les ressortissants Français, Luxembourgeois, Suisse et Belge, pas besoin de visa ! On vous délivre directement un visa de tourisme de 3 mois lorsque vous arrivez dans le pays.

Attention : Depuis 2015, l’Afrique du Sud a lancé un nouvel amendement pour lutter contre le trafic d’enfant dans le pays, nécessitant aux parents de faire des démarches obligatoires afin de rentrer dans le pays. Il faut ainsi fourni l’intégral de l’acte de naissance plurilingue ou traduit par un traducteur assermenté en plus de la pièce d’identité de l’enfant. Cela s’applique lorsque l’enfant voyage avec ses 2 parents. Lorsque le mineur voyage avec un seul de ses parents, il faudra fournir encore plus de justificatifs.

Si vous souhaitez passer quelques jours dans le Swaziland lors de votre voyage en Afrique du Sud, sachez qu’il est possible que l’on vous demande une border letter aux frontières. Cette border letter est à demander à votre loueur de voiture lorsque vous la récupérez. 

Les transports en Afrique du Sud

1. Le meilleur moyen pour se déplacer en Afrique du Sud reste de louer une voiture et de faire un autotour. Les routes sont très bien développées (même plus qu’en France certaines fois) ce qui rend l’expérience plutôt agréable. Même les routes sont bétonnées dans le parc Kruger, ce qui facilite la visite ! En plus, cela reste une option très économique et permet une plus grande flexibilité dans votre voyage.

 

2. L’avion reste un moyen indispensable en Afrique du Sud. En effet, les distances sont parfois beaucoup trop longues. Il vous faudra prendre l’avion si vous souhaitez par exemple combiner la ville du Cap avec le parc Kruger, les deux se situant à des endroits opposés.

 

3. Pour les budgets beaucoup plus conséquents, vous avez la possibilité de passer un séjour à bord d’un train en Afrique du Sud. Rovos Rail, blabla, blabla, toutes ces compagnies proposent des séjours à bords de train en s’arrêtant dans des villes d’intérêts. Tout est compris en général, mais sachez qu’il s’agit de voyages exclusifs avec des prix pharaoniques.

 

4. Pour ceux qui ne souhaitent pas forcément conduire avec un budget serré, la meilleure solution sera de prendre des bus. En Afrique du Sud, il existe des entreprises qui desservent des trajets touristiques entiers et s’arrêtent devant les logements partenaires, comme Baz Bus ou ….. Il s’agit de la meilleure solution puisque vous pourrez visiter les meilleurs endroits avec la même compagnie tout le long, vous pourrez en plus rencontrer des gens sur les trajets avec un prix très raisonnable. Cela s’applique cependant aux voyageurs qui comptent rester un certain temps dans le pays, c’est à dire minimum 3 semaines.

Il existe des lignes de bus permettant de se déplacer dans toutes la ville, plus ou moins fiables selon les lignes et les arrêts. Il y aussi les minibus blancs que vous verrez souvent à environ 7 rands la course, mais pas forcément très safe avec les chauffeurs qui conduisent à toute allure. Le meilleur moyen reste uber pour les petites courses, qui reste extrêmement peu cher par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir en Europe. Sinon, vous pouvez prendre aussi le Hop and Off bus qui vous emmènera sur tous les points d’intérêt de Cape Town avec un forfait.

Ne prenez surtout pas les trains locaux dans les grandes villes ! Ce sont des réseaux très peu fiables avec souvent beaucoup de retard et dangereux.

La santé en Afrique du Sud

En général, il n’y a pas besoin de faire de vaccins pour partir en voyage en Afrique du Sud. Vérifiez seulement si vous êtes à jour dans vos vaccins hépatite B, le tétanos et typhoïde.

Faites attention par contre si vous souhaitez faire un voyage combiné avec le Mozambique, qui contrairement à l’Afrique du Sud requiert le vaccin contre la fièvre jaune ! De toute façon, il vous sera demandé un justificatif de ce vaccin lors des demandes de visa pour le Mozambique.

N’hésitez pas à consulter le site internet de l’Institut Pasteur qui recense tous les vaccins nécessaires à faire selon les destinations.

Dans les grandes villes comme Cape Town et Johannesburg, vous pouvez boire l’eau du robinet sans problème. Dans les zones rurales, privilégiez les bouteilles d’eau. Surtout, refusez systématiquement les glaçons lorsque vous vous rendez dans des bars ou dans des restaurants en Afrique du Sud.

Spécifique à Cape Town et à la région : En général, évitez de boire l’eau du robinet car la région subit de nombreuses sécheresses de longue durée. Il n’est pas rare de voir d’ailleurs des hôtels mettant des sceaux dans les douches pour récupérer l’eau usée.

Le Paludisme est très peu présent en Afrique du Sud : on le trouve seulement dans le Nord-Est du Pays notamment dans les parcs nationaux comme le Kruger et dans la région du Kwazulu-Natal. Le risque est un peu plus élevé lors de la saison des pluies (Novembre à Mars).

Pour éviter tout risque, vous pouvez prendre de la Malarone prescrit par votre médecin. Cependant, il est encore mieux d’acheter toutes les mesures de protection contre les moustiques : anti-moustiques, moustiquaire… un nombre indéfini de dispositifs sont disponibles pour éviter de se faire piquer. Tout dépend aussi si vous restez dans des zones à risques pendant de longues périodes (plus de 3 semaines). 

Divers : Voyage & Culture

Il y a 11 langues officielles en Afrique du Sud, rien que ça ! Les plus utilisés en Afrique du Sud sont respectivement le Zoulou, le Xhosa, l’Afrikaans, l’Anglais et le Sepedi. L’usage de ces langues diffère en fonction des zones géographiques mais aussi des cultures.

Pour plus d’information sur la culture du pays, visitez notre page à ce sujet.

L’Afrique du Sud est le pays idéal pour combiner expérience urbaine et nature ! Entre ses plages, forêts luxuriantes, montagnes &villes dynamiques comme Cape Town, vous êtes sûr de trouver le voyage qui vous correspond ! 

Contactez nos partenaires pour votre voyage en Afrique du Sud

En organisant votre voyage en Afrique du Sud, vous avez peut-être déjà remarqué qu’il y avait des parcs nationaux et des réserves privées, avec des différences de prix sans vraiment comprendre pourquoi. Ces derniers diffèrent sur plusieurs points :

1. L’hébergement. Dans les réserves privées, il s’agit systématiquement de lodge luxueux all-inclusive avec 2 safaris avec rangers prévus par nuit réservée (c’est à dire, un au coucher du soleil et un au lever du soleil). Il s’agit d’une expérience exclusive, puisque les réserves sont peu fréquentées avec un confort optimal. Cela revient cependant à un coût important, minimum 200 euros par nuit par personne dans la région du parc Kruger. Quant aux parcs nationaux, l’offre d’hébergement est beaucoup plus importante : vous trouverez de nombreux « rest camp » offrant des emplacements pour caravanes, tentes et des bungalows très basiques pour les familles ou couples. Aucun service additionnel n’est inclu et il faut bien penser à faire des courses avant d’arriver dans rest camp. Bien sûr, un petit supermarché avec pompe à essence est disponible, mais cela reste très basique. Les meilleurs rest camp à ce jour restent Olifants, Satara, Letaba, Mopani, Skukuza, Lower Sabie et Pretoriuskop.

2. En réserve privée, vous pouvez bénéficier d’un 4×4 tout terrain pouvant aller en dehors des sentiers battus, avec rangers à vos côtés pour vous donner des explications. Dans un parc national, vous serez en « self-drive », c’est à dire que vous conduirez vous même à travers le parc à la recherche des animaux. Vous pouvez bien sûr réserver des safaris organisés dans les parcs nationaux, mais vous vous retrouverez dans une sorte de minibus avec au final un rapport qualité prix peu optimisé. Il faut aussi savoir qu’il y a des horaires stricts d’ouverture et fermeture des grilles des rests camps, dépendant du moment de l’année mais tourne en général entre 7 heures du matin jusqu’à 6 heures du soir.

3. La fréquentation est beaucoup plus importante dans le parc national Kruger, contrairement aux réserves privées, c’est pourquoi il faut réserver suffisamment en avance pour être sûr d’avoir un bon bungalow dans un bon rest camp !

4. Le prix est sensiblement différent. Comptez environ 50 euros par personne pour le parc national, contre 150 euros de plus dans les réserves privées. Ceci s’explique par les services de qualité qu’offrent les réserves privées.

Conclusion : Le mieux, c’est d’expérimenter les 2, d’abord la réserve privée puis le parc national ! En effet, vous bénéficierez de toutes les explications des rangers sur les animaux en réserve privé que vous pourrez appliquer en parc national, et il serait dommage de manquer l’expérience de conduire seul dans le parc qui est une expérience absolument fantastique !

Découvrez notre sélection d’hébergement d’exception en Afrique du Sud

Kruger National Park. Mythique, ce parc est l’un des parcs les plus grands d’Afrique (près de 20 000 km2). Vous êtes assurés de votre de nombreuses expèces animales dont les Big 5 .

Réserve de Hluhluwe-Umfolozi. Moins touristique que le Kruger, cette réserve est l’une des plus belles du pays. Situé dans la province du Kwazulu Natal, la réserve compte de nombreuses espèces et ai connu pour ses grandes populations de rhinocéros noirs et blancs.

Addo Elephant Park. Proche de la ville de Port Elizabeth, cette réserve compte plus de 600 éléphants, attendez-vous à voir un ballet d’éléphant absolument spectaculaire ! Idéal lorsque vous n’avez prévu de faire que le Cap et la Garden Route.

Madikwe est l’une des réserves les plus prisées du pays et aussi l’une des plus exclusives avec ses lodges luxueux exceptionnels. Véritable paysage de savane, sa situation près de Johannesburg rend facile de... Le parc national du Pilanesberg à côté

La réserve de Klaserie. Réserve privée à côté du Kruger, il s’agit d’une des plus belle et intimiste réserve que l’on peut trouver dans la région du Kruger. Il est possible de faire des safaris à pied avec des rangers qui connaissent le bush par coeur.

La réserve privée de Sabie Sands, l’une des plus anciennes d’Afrique du Sud. Réputée pour l’observation des léopards, cette réserve renferme des lodges très exclusifs.

On les retrouve dans tous les parcs nationaux, c’est à dire les parcs gérés par le gouvernement sud-africain. Son prix varie entre 5 euros jusqu’à 40 euros par jour en sachant que ce n’est pas seulement dans les parcs à safari, mais aussi tous les parcs nationaux que l’on retrouve en Afrique du Sud (Tsitsikamma, Robberg Nature Reserve).

Le First Thursday. Cet évènement se déroule tous les 1er jeudis du mois et se découle par l’ouverture de toutes les galeries d’art jusqu’à tard le soir, certaines se transformant en bar pour l’occasion.

Le Marathon des Deux Océans. Il s’agit d’une course de 56 kilomètres partant de Newlands (quartier résidentiel de Cape Town) jusqu’à l’UTC (Université du Cap). Il s’agit de l’une des plus impressionnantes courses du monde par la beauté des paysages et par sa difficulté.

Le Carnaval de Cape Town. Tous les ans en le 2 Janvier, des parades costumées et des danses de rues sont organisées dans les rues de Cape Town pour célébrer la nouvelle année.

Africa Burn. 8 jours de fêtes dans le désert, le festival Africa Burn offre une expérience incroyable, avec pour but de développer la fibre artistique de chacun.

L’Afrique du Sud regorge d’animaux à observer & rencontrer, que cela soit en safaris, sanctuaires ou visites. Baleines, requins, pingouins, autruches, oiseaux, requins baleines, les Big 5… vous trouverez votre bonheur !

Vous avez d'autres questions ?

Posez-nous directement ici vos questions sans réponses et nous les ajouterons à cette FAQ : 

× On discute sur Whatsapp ?

Présentez votre projet de voyage

Aussi sur Whatsapp

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus personnalisés, et réaliser des statistiques de visite. En savoir plus >

Restez informés de nos bons plans

Nouveaux contacts, circuits, offre promo