Quand partir en Iran ?

L’Iran est un pays sujet à des températures très extrêmes, tant dan le haut que dans le bas du thermomètre. Les conseils des locaux se révèlent donc très précieux quand vient le moment de planifier un voyage en Iran. Vahid de l’agence locale Iran Persian Traveler vous conseille sur les meilleures périodes pour partir en Iran.

L’Iran : des étés très chauds, des hivers très froids

En Iran, les étés peuvent être extrêmement chauds. En effet le thermomètre atteint souvent les 40°C en période estivale, entre juin et août. La découverte des nombreux sites culturels, tous fascinants, peut donc être perturbé par la chaleur. D’autant plus si vous êtes une femme : le port du foulard et de vêtements couvrants peut s’avérer franchement pénible par temps caniculaire. De plus, les villes sont davantage polluées, en raison des grosses chaleurs.

De même, les hivers (de décembre à février) peuvent être particulièrement rudes. Les températures varient grandement selon les saisons et les régions, en raison de la situation géographique et de la variété des reliefs. Les pluies par exemple sont plus fréquentes dans le nord-ouest du pays.

la meilleure période pour partir en iran

Le printemps et l’automne : les meilleurs périodes pour visiter l’Iran

Ainsi, le printemps (d’avril à juin) et l’automne (de septembre à novembre) sont les meilleures saisons pour programmer un voyage. C’est là que les températures seront les plus agréables et les plus propices aux visites et activités que l’Iran a à vous offrir.

Parmi les sites et activités à ne pas manquer, nous vous recommandons :

  • Ispahan, un véritable joyau qui a su conserver son éclat au fil des siècles ;
  • Shiraz, le coeur de la culture perse, connue comme la ville des Roses, de l’Amour, des Jardins ;
  • une dégustation des produits locaux comme le nougat d’Ispahan, les dates de Bam ou la confiture de bergamote de Shiraz ;
  • une initiation à l’artisanat local, si varié : tapis, céramiques, peintures, il y en a pour tous les goûts.

En savoir plus sur l'Iran grâce à Vahid
de Iran Persian Traveler